Je ne m’appelle plus Frank-David Colin

J’ai reçu ce matin une lettre signée par le Premier Ministre Manuel Valls et la Garde des Sceaux Christiane Taubira. Je ne m’y attendais pas et ça m’a bouleversé.

Je m’appelle Frank-David Colin. Mon grand père paternel s’appelait David Cohen. Il a changé son nom en Colin (très proche visuellement de Cohen dans sa signature) quelques années après la guerre.

Ses parents, deux de ses trois frères, sa belle sœur et sa nièce de 3 mois ont été raflés, dans leur appartement du boulevard de Courcelles, à Paris, le 14 août 1943 par la Gestapo qui cherchait des résistants cachés dans l’immeuble. Ne les trouvant pas, c’est en repartant qu’ils ont vu le nom de Cohen dans l’immeuble et les ont arrêtés. Ils ne sont jamais revenus des camps de la mort. Mes grands parents qui étaient en promenade ont été sauvés de ne pas avoir été là.

Traumatisé par cette tragédie, mon grand père a toujours souhaité cacher son judaïsme. Mon père n’a jamais souhaité récupérer son nom d’origine, pour ne pas aller à l’encontre de la volonté de son père.

Depuis mon enfance, face aux moqueries permanentes liées à mon nom de famille, je souhaitais récupérer mon vrai nom. Sans vraiment mesurer les graves raisons qui avaient poussé mon grand père à changer de nom, j’attendais mes 18 ans avec impatience pour faire cette demande.

Dissuadé et découragé devant la complexité d’une telle démarche par des personnes éclairées sur le sujet (je me souviens en avoir parlé avec un avocat au Conseil d’Etat), ça n’est que quelques mois avant mon mariage que j’ai décidé de tenter ma chance et de faire une demande au Garde des Sceaux. Je ne souhaitais pas que d’autres personnes, ma femme, mes enfants, ne portent ce nom.

Je suis non croyant. Je ne pratique pas. Je mange du porc. Il m’est même déjà arrivé d’en manger le jour de Kippour et pourtant mon identité juive fait partie de moi, elle est dans mes tripes. Je combats tous les jours l’antisémitisme et la haine d’Israel de plus en plus présent dans notre pays. Je ne peux pas me cacher. Je ne veux pas.

Voilà plus de 3 ans que j’avais fait cette demande sans avoir la moindre nouvelle. J’avais fini par baisser les bras. Et pour être honnête, l’affaire Merah et la déferlante de relents antisémites depuis l’affaire Dieudonnée m’ont presque convaincu qu’il en était mieux ainsi. Vivons heureux, vivons cachés ? Mais ce matin j’ai reçu cette lettre signée par Christiane Taubira, cible de tant de racisme depuis qu’elle est garde des Sceaux et par Manuel Valls qui a lutté avec détermination contre Dieudonnée. Ca m’a rempli d’espoir. La plus haute autorité de la justice française en m’autorisant à récupérer mon nom m’encourage à le porter avec fierté. C’est une page sombre qui se tourne dans l’histoire de ma famille et je ne peux m’empêcher d’y voir un symbole de victoire.

Je ne m’appelle plus Frank-David Colin mais Frank-David Cohen.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s