Malaise d’un français juif

Comme 3,7 millions de français, j’étais hier à la marche républicaine. Ce que j’ai ressenti était très fort, beaucoup de fierté, beaucoup d’émotion, beaucoup d’espoir. Après la semaine de cauchemar que l’on a tous vécu, c’était un besoin de se mobiliser, de se retrouver, de manifester son rejet de ce terrorisme islamiste qui veut tant de mal à notre civilisation moderne.

La mobilisation massive des citoyens de toutes les religions, croyants ou non; les nombreux articles, billets et allocutions que j’ai pu lire ou entendre (je pense notamment à celles de l’imam de Drancy ou de celui d’Alfortville qui a eux seuls nous obligent à ne pas faire d’amalgames); les images de ces jeunes côte à côte avec des drapeaux français, gay, palestiniens, algériens, et israéliens; la cérémonie à la grande synagogue qui a rendu hommage aux 17 victimes et où l’une des bougies a été allumée par Latifa Ibn Ziaten et Eva Sandler, mère et épouse de victimes de Merah; le fort témoignage de solidarité par l’ensemble du gouvernement à l’égard de la communauté juive, encore une fois touchée; tout cela m’a rempli d’espoir.

Ca va être difficile pour moi d’écrire la suite de ce billet. J’aurais aimé n’en rester qu’à ces sentiments positifs et optimistes. J’aurais aimé me dire que cette unité, que cette force du peuple français, ensemble dans l’adversité, est magnifique et plus forte que tout mais je n’y arrive pas.

Je n’y arrive pas parce que je ressens un malaise en tant que français juif. Je ne comprends pas pourquoi la mobilisation n’a pas été aussi forte quand Merah a assassiné à bout portant des enfants français parce qu’ils étaient juifs. Je ne comprends pas pourquoi les français n’ont pas rejeté en masse un personnage comme Dieudonné qui contribue à attiser la haine contre les juifs. Je ne comprends pas les commentaires antisémites systématiques que je peux lire (et les likes qui vont avec) à toutes les occasions sur la majorité des journaux français, sur Facebook, etc. sans que quasiment personne à part des juifs ne réponde.

Quand la France est touchée, les juifs français le sont comme tous les français, et ils crient haut et fort Je Suis Charlie. Quand des français juifs sont touchés parce qu’ils sont juifs, je ne vois qu’une partie seulement de la France qui se mobilise. Je crois malheureusement que si ce « réveil » français face à l’islamisme est aussi fort, c’est parce que les français dans leur ensemble se sont sentis concernés par le carnage de Charlie Hebdo mais que cette soi-disant unité a ses limites.

Capture d’écran 2015-01-12 à 12.05.55
Capture d’écran de la page Facebook de Mediapart le 12 janvier 2015

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s