La solidarité sélective

hadar2

Hadar Buchris, 21 ans, assassinée par un terroriste le 22 novembre 2015 en Israël

Depuis les attentats du 13 novembre, tout le monde a réalisé que « nous étions tous visés ». Comme dirait Marty McFly : « mieux vaut tard que jamais » !

Depuis, lorsque le terrorisme islamiste frappe un peu partout dans le monde : au Mali, au Nigéria, en Tunisie, ou même lorsqu’il y a des risques en Belgique, tout le monde est solidaire. Tant mieux ! (et je dis tant mieux, parce qu’il y a encore quelques mois, comme je l’écrivais ici après l’attentat dans une université au Kenya, ça n’était pas le cas).

hommages

Hommages de la mairie de Paris suite aux attentats de Tunis (à gauche) et minute de silence à l’Assemblée Nationale suite aux attentats au Mali (à droite)

Pour une raison obscure, lorsque ce même terrorisme frappe à l’aveugle sur des victimes non moins innocentes que les autres mais que ça se passe en Israël, c’est l’indifférence générale. Pas de « Je suis Israël » ou de témoignage de solidarité, pas d’articles en Une, pas d’hommages. Pourquoi ?

Est-ce qu’exprimer sa solidarité envers les israéliens est quelque chose d’honteux, de tabou ou de difficile à assumer publiquement ?

Est-ce que la désinformation acharnée depuis des années a fini par insérer dans tous les esprits qu’Israël – dont la création a été approuvée par l’ONU – n’est pas un pays légitime et donc par conséquent que ceux qui y vivent « méritent » de mourir ?

Depuis 3 mois, il y a eu 23 tués en Israël et 200 blessés. Poignardées dans le coeur, poignardées dans la tête, percutées par des voitures bélier, abattues, ces victimes étaient toutes innocentes, elles ont toutes été visées aveuglément comme à Paris.

Je ressens la même injustice et la même tristesse quand je lis l’histoire de la jeune et jolie Hadar, 21 ans, qui est morte le 22 novembre, poignardée par un terroriste dans la tête, alors qu’elle parlait à une copine sur WhatsApp en attendant le bus que quand je lis l’histoire de la jeune et jolie Lola, 17 ans, assassinée le 13 novembre par un terroriste au Bataclan pendant un concert.

Le terrorisme islamiste nous vise tous aveuglément. Que le groupe terroriste s’appelle Etat Islamique / Daech, Fatah, Hamas, Hezbollah, Boko Haram, Al-Qaïda, Jihad Islamique ou Al-Nosra, l’idéologie est la même : l’islamisme radical. Les 70 vierges, les martyrs, les cris « Allah ou akbar », c’est la même histoire, la même logique.
Nous devons faire bloc et cesser de trouver des justifications à l’injustifiable.

Le « pas d’amalgame »

11222624_10153933172205934_794008640421137609_n

Après un attentat, je me demande toujours qui va être le premier à dégainer le « pas d’amalgame » ou le « l’Islam est une religion de paix » ou encore le « les musulmans sont les premières victimes » et quand ça arrive, sincèrement je suis très agacé. Et pourtant il ne faut PAS faire d’amalgame et les musulmans sont évidemment victimes de la montée d’un racisme aveugle anti-musulman qui suit ces attentats, alors pourquoi cet agacement ?

En fait ce qui me pose problème dans ces phrases c’est qu’elles sont contre-productives. Elles renforcent la fracture. Elles contournent le réel problème : la radicalisation croissante. Elles empêchent aux musulmans toute prise de conscience collective ou toute autocritique.

Quand j’entends Mélenchon ou d’autres bien-pensants de gauche ou d’extrême gauche dire que « l’Islam n’a rien à voir avec ça » alors que la quasi totalité des actes terroristes dans le monde sont commis au nom de l’Islam – ça n’est pas une opinion, c’est un fait – je me dis qu’il y a un sérieux problème !

Comme le dit Abdennour Bidar dans sa lettre ouverte au monde musulman en parlant de l’Islam : « Les racines de ce mal qui te vole aujourd’hui ton visage sont en toi-même, le monstre est sorti de ton propre ventre, le cancer est dans ton propre corps. Et de ton ventre malade, il sortira dans le futur autant de nouveaux monstres – pires encore que celui-ci – aussi longtemps que tu refuseras de regarder cette vérité en face, aussi longtemps que tu tarderas à l’admettre et à attaquer enfin cette racine du mal ! »

Le Coran est le même pour tous les musulmans, s’il y a des problèmes d’interprétations, c’est le job des imams – et ça devrait même être leur priorité – de faire en sorte qu’il en soit autrement.

Depuis les attentats, j’ai lu énormément de réactions de français musulmans qui dénonçaient la radicalisation, certains sont croyants voire même imams, d’autres sont athées. Au lieu de répéter pour faire bien – alors qu’on en sait strictement rien – que l’Islam ne prône que l’amour et la paix, que tous les musulmans sont extraordinaires et que ceux qui ne le sont pas « ne sont pas de vrais musulmans », pouvons nous plutôt mettre en avant sur les plateaux télé ceux qui dénoncent – parfois en prenant des risques – et qui ont une chance de faire avancer les choses ? Je serais toujours là pour défendre les musulmans face au racisme, mais s’il y a une lutte à faire contre l’amalgame, elle doit être faite uniquement au niveau des hommes qui le méritent, et certainement pas de la religion.

—————————————–

Voilà les réactions qu’il faut encourager :

Celle de Nabi Nabou :

Alors ce soir pour la premiere et LA dernière fois je vais exprimer le fond de ma pensée concernant cet idéalisme extré…

Posté par Nabi Nabou sur samedi 14 novembre 2015

Celle d’un jeune chirurgien :
Messages aux petites p**** de Daesh qui se font exploser:
Moi aussi je suis fils d’immigré et j’ai grandi dans un quartier. La même galère.
Sauf que mon camp d’entraînement c’était pas en Syrie, c’était en France. L’éducation, les études, la bonne humeur, les copains juifs, chrétiens et athées. Venez vous la mettre sur mon terrain, c’est pas aussi facile que de canarder des gens à la fenêtre d’un gamos.
Je suis chirurgien, vous êtes des anonymes dans une tombe.

Celle de Zineb El Rhazoui :
http://rmc.bfmtv.com/emission/zineb-el-rhazoui-sur-rmc-il-faudrait-arreter-d-accepter-que-ces-pleurnichards-de-la-stigmatisation-nous-imposent-leur-standard-930343.html

Celle de Waleed Al-Husseini :
http://la-voie-de-la-raison.blogspot.com/2015/11/paris13nov.html

Celle de Boualem Sansal :
http://www.lefigaro.fr/livres/2015/11/15/03005-20151115ARTFIG00067-boualem-sansal-la-france-laique-adversaire-majeur-des-islamistes.php

Celle de Tareq Oubrou, imam de Bordeaux :
http://www.lejdd.fr/Societe/L-imam-de-Bordeaux-Les-musulmans-doivent-se-manifester-pour-dire-stop-759759

Celle de Jeannette Bougrab en mai dernier :
http://www.lefigaro.fr/vox/politique/2015/05/23/31001-20150523ARTFIG00081-jeannette-bougrab-la-france-est-toujours-aussi-aveugle-face-au-peril-islamiste.php

Qui ose soutenir Israël aujourd’hui ?

il

Entre l’Union Européenne qui a décidé hier d’étiqueter les produits israéliens des implantations et Rohani au 20h de France 2 qui vient nous expliquer, avant sa venue en grandes pompes la semaine prochaine à Paris, qu’Israël n’est pas légitime : quel bonheur d’être juif en France / en Europe !

Vis ma vie de français juif

L’année 2015 commence par l’exécution de juifs en plein Paris pour « venger les palestiniens ». Très rapidement des mesures sont prises pour protéger les juifs de France, on envoie l’armée pour protéger les synagogues et les écoles juives. De notre perspective, nous sommes dans un pays en guerre puisque nous côtoyons quotidiennement des soldats armés de mitraillettes à chaque fois que nous allons prier ou que nous amenons nos enfants à l’école.

Qui y pense ? Qui ne trouve pas ça normal ? Est-ce une compétition victimaire que de remarquer que nous sommes la seule minorité en France à avoir besoin de l’armée pour ne pas se faire assassiner chez nous ?

Le lien du peuple juif et d’Israël

Le peuple juif est un peuple de diaspora. C’est à dire un peuple qui a été dispersé. Depuis des millénaires, nous parlons d’Israël dans nos prières. L’attachement des juifs pour Israël est inaliénable. La moindre fouille archéologique en Israël raconte l’histoire du peuple juif (http://www.huffingtonpost.fr/2015/11/03/decouverte-archeologie-mystere-jerusalem-israel-fouilles-histoire_n_8461410.html). Contester la légitimité de l’état d’Israël est insupportable.

Le lien entre la haine d’Israël et l’antisémitisme

Comme je l’expliquais dans un précédent article « Non tu n’es pas antisioniste, tu es antisémite », la haine exagérément passionnée d’Israël cache un antisémitisme profond. Haïr Israël est la seule manière légale d’exprimer son antisémitisme et même de militer pour.

D’ailleurs il suffit d’aller se balader sur les pages de ce qui s’auto-proclament pro-palestiniens / antisionistes pour voir les propos régulièrement tenus, qui sont dignes de l’idéologie nazie.

La course à la délégitimisation d’Israël

Tout est fait depuis des années pour rendre quasiment impossible tout soutien public d’Israël. On a vu l’été dernier comme une simple opération culturelle comme Tel Aviv Sur Seine a posé des problèmes. Pourtant Tel Aviv n’est pas un territoire dit « occupé ».

Pour inverser la vapeur après Tel Aviv Sur Seine, Hidalgo a reçu et décoré Abbas à la Mairie de Paris en le qualifiant d’homme de paix, quelques semaines avant qu’il n’appèle les palestiniens à faire couler le sang des israéliens :

Ces propos ont eu les conséquences que l’on connait avec des civils israéliens poignardés quasiment tous les jours depuis le début du mois d’octobre. Mais qu’importe, il ne faut surtout pas le dénoncer, on pourrait croire que vous soutenez Israël !

L’étiquetage des produits israéliens, un premier pas vers le boycott légitime

On voit à quel point les appels au boycott des produits israéliens progressent. Bien qu’illégaux en France, ça n’empêche pas certains de nos élus de d’en faire comme le maire de Limay (78), Eric Roulot qui a récemment appelé publiquement à boycotter Israël. D’autres maires, dans la même veine, ont décidé de hisser le drapeau palestinien sur leur mairie.

12219519_1108397102553412_4460613577065870641_n

Hier l’Union Européenne n’a pas trouvé mieux que de décider d’étiqueter les produits israéliens des implantations.

Même l’OLP a reconnu que l’étiquetage des produits provenant des implantations israéliennes est un premier pas vers le boycott généralisé d’Israël.

Alors qu’il y a près de 200 territoires disputés dans le monde, c’est uniquement concernant Israël que l’UE a décidé une telle mesure. C’est un choix purement politique et anti-israélien. Et je ne parle même pas du fait que le territoire que l’on appelait Palestine est aujourd’hui à 75% la Jordanie, ce qui ne semble poser de problème à personne, ou encore de la terminologie « colonie » qui est douteuse, ces territoires n’ayant jamais appartenu aux palestiniens. Par ailleurs, lorsque l’on voit ce qui se passe en Judée Samarie (le tombeau de Joseph incendié, etc.), la présence militaire ne semble pas être une folie. Par ailleurs, on ne peut pas dire que le résultat du retrait militaire de la bande de Gaza (Roquettes tirées sur des civils, tunnels, etc.) ait apporté plus de paix dans la région.

Après plus d’un mois d’attentats terroristes quasi-quotidiens contre des civils israélien, l’UE n’a pas trouvé meilleur signal que de décider cette mesure discriminatoire et exclusive à Israël.

La venue de Rohani à Paris et son passage au JT de France 2

Pour couronner le tout, la France va recevoir la semaine prochaine le Président de la République Islamique d’Iran, Hassan Rohani. Pas plus tard qu’hier il a même pu s’exprimer au JT de France 2 pour nous dire qu’Israël n’est « pas un état légitime ».
Après avoir vu la vidéo de simulation d’une attaque nucléaire sur Israël diffusée sur la chaine nationale iranienne, nous nous réjouissons vraiment de l’accord sur le nucléaire iranien ! Il y a vraiment de quoi l’inviter en grandes pompes !

Quand on sait que depuis son élection il y a 2 ans, il n’y a jamais eu autant d’exécutions en Iran au « nom de Dieu » (plus de 2000 morts), il avait vraiment toute sa place au JT à l’heure de la plus grande écoute !

Mais qu’importe, il vaut mieux s’intéresser au refus du repas halal à l’Elysée, c’est ça qui compte le plus. Et tant qu’à faire si l’on peut proliférer un mensonge (le vin n’a jamais été casher à l’Elysée pour le CRIF) et cracher son antisémitisme au passage, c’est mieux :

20151112021643

La bien-pensance a tranché : Israël c’est le diable

Alors que la haine d’Israël est devenue légion, qui ose donc soutenir Israël (à part les juifs) aujourd’hui ? Ou même sans aller jusque là qui ose ne pas détester Israël ?

Le paradoxe de la bien-pensance

XVM1f8ece96-360c-11e5-bf7d-bee32a0fe840

S’opposer à l’Islam radical lorsque l’on vient d’un pays arabe est une vraie marque de courage. Ces courageux musulmans qui s’opposent haut et fort à ce fondamentalisme au péril de leur vie font honneur aux musulmans et à l’humanité toute entière. Ce sont les résistants des temps modernes et ce sont eux qui incarnent l’espoir.

En France, ceux qui suivent leur chemin ont aussi besoin de courage (et souvent de protection policière !). Au lieu d’être encouragés, ils sont marginalisés par leur coreligionnaires ou encore catalogués comme islamophobes par notre bien-pensance nationale s’ils ne sont pas musulmans…

Cette bien-pensance, qui s’auto-proclame progressiste, préfère se donner un air humaniste plutôt que de réfléchir. Elle en vient à défendre l’indéfendable. Tant pis pour ceux qui résistent. Ces professionnels de l’indignation, pour se montrer « tolérants », oublient nos valeurs, oublient les droits de l’Homme (avec un grand H donc les droits de la femme aussi), oublient le féminisme et tous ses combats, oublient la liberté et la liberté d’expression, oublient ce qu’ils disent être leurs valeurs. Ils sont Charlie mais ils sont surtout tout le contraire et ils ne s’en rendent même pas compte.

La France, pays des droits de l’Homme ?

Quand je pense à Loubna Abidar qui s’est faite agressée au Maroc pour avoir joué le rôle d’une prostituée dans un film, j’ai envie de lui demander : es-tu certaine que c’est en France que tu peux trouver refuge ?

Cette France qui invite Rohani, le pire Président iranien depuis 12 ans qui détient le macabre record d’exécutions « au nom de Dieu » en Iran avec 2000 morts en 2 ans.

Cette France qui veut nous faire croire que le fondamentalisme musulman, ça n’est finalement pas si mal, pas si grave et qu’il faut être tolérant (avec le niqab, les contraintes religieuses, la finance islamique, etc.) et laisser l’islamisme radical entrer dans nos moeurs. Voici quelques exemples :
– Article des Inrocks sur les vacances « Halal ». La journaliste se donne beaucoup de mal pour nous expliquer à quel point c’est génial :
http://www.lesinrocks.com/2015/11/08/actualite/le-juteux-business-des-vacances-halal-11786066/
– Le ministère de l’économie nous explique ce qu’est la finance islamique (qui respecte la Sharia) ainsi que les avantages fiscaux qui lui sont réservés :
http://www.economie.gouv.fr/cedef/finance-islamique
On peut même avoir un diplôme de Dauphine sur la finance islamique :
http://www.financeislamique.dauphine.fr
– Le salon musulman du val d’Oise, c’est sans problème pour Le Parisien (du moins avant les débordements)
http://www.leparisien.fr/val-d-oise-95/pontoise-le-salon-musulman-du-val-d-oise-fait-fi-des-polemiques-11-09-2015-5082585.php
– L’interdiction du niqab c’est un truc d’islamophobe (film documentaire « Niqab hors la loi ») :

Cette France qui veut réduire de 75% à 50% le nucléaire en France mais qui est pour le nucléaire en Iran. Le pire du pire étant les écolos d’EELV qui se sont officiellement prononcés pour le nucléaire en Iran alors qu’ils vendraient leur mère pour faire fermer Fessenheim.
http://eelv.fr/newsletter_archive/erratum-nucleaire-iranien-la-france-ne-doit-pas-ceder-a-la-pression-israelienne/

Cette France qui attribue au gouvernement iranien « le même attachement à la paix et la stabilité » que la France (Laurent Fabius) alors que sur la télévision nationale iranienne on diffuse ce genre de vidéos :
http://www.aparat.com/video/video/embed/videohash/DkmXA/vt/frame

Cette France qui marginalise ceux qui se soulèvent comme Celine Pinamenacée d’exclusion du PS parce qu’elle a dénoncé le salon de la femme musulmane de Pontoise – au lieu de se réjouir que pour une fois nos valeurs ne soient pas défendues par le Front National.

Cette France qui ne fait que s’inquiéter de la montée du FN plutôt que d’essayer de comprendre pourquoi.

Cette France qui petit à petit nous fait vivre Soumission de Houellebecq pourtant si critiqué.

Qu’est-ce qu’on fait ? On soutient Waleed Al-Husseini, l’imam Chalghoumi, Latifa Ibn Ziaten et les autres ou on fait comme si tout allait bien ?