« L’Emission Politique » de France 2 : on a touché le fond

leavenere

Le temps des vraies émissions politiques est révolu : celui où des journalistes, quelles que soient leurs convictions politiques, interviewaient avec une certaine élégance des politiques de haut niveau. Je pense à Paul Amar, Christine Ockrent, Arlette Chabot, Anne Sinclair, etc.

Avec « L’émission politique » de France 2, on a touché le fond. Pendant plus de 2h j’ai attendu que Léa Salamé finisse sa chronique mais en fait c’était ELLE qui présentait l’émission ! D’ailleurs, j’espère que Pujadas avait Candy Crush sur son iPhone pour tuer le temps.

Dans l’Emission Politique, il ne s’agissait pas de challenger un candidat sur ses propositions mais de lui savonner la planche pendant 2h et de l’humilier en lui coupant la parole systématiquement et en affichant – incrustés à l’écran – des tweets qui le cassent pendant qu’il s’exprime. Certainement un traitement particulier pour Nicolas Sarkozy. Je doute fort qu’ils soient aussi virulents avec Montebourg la semaine prochaine…

Il faut croire que l’objectif de France 2 est d’arriver à extraire de ce genre de néant audiovisuel des séquences de clash qui feront le buzz sur Internet. C’est loupé pour l’émission d’hier avec Sarkozy. Malgré les monologues sans fin énervés de Léa, il n’est pas né de la dernière pluie, il en faudra un peu plus que ce discours idéaliste et inadapté face à un ancien chef d’Etat, pour le faire sortir de ses gonds. D’ailleurs pourquoi a-t-elle besoin d’exposer son avis personnel ? Est-ce son rôle ? Quelle légitimité a-t-elle à le faire face à des personnalités politiques de ce niveau ?

Le sommet de la nullité était l’intervention à la fin de Charline Vanhoenacker que je n’ai même pas eu le courage de regarder jusqu’au bout. Quand je pense qu’à France 2 on a viré Paul Amar pour des gants de boxe…

À choisir, je crois que jeudi prochain je préfèrerai encore me taper les ch’tis et les marseillais VS le reste du monde en replay plutôt que de m’infliger à nouveau cette épreuve !