Marine Le Pen à Matignon dans 6 semaines ?

Alors qu’une grosse partie des fillonistes et des mélenchonistes se demandent encore s’ils vont faire barrage au FN en allant voter Macron ou s’ils vont s’abstenir, personne ne semble réaliser à quel point le risque de voir le FN aux manettes est imminent.

Si le risque de voir Marine Le Pen élue le 7 mai n’est pas l’hypothèse privilégiée (à condition tout de même que le #SansMoiLe7Mai ne devienne pas légion), le risque de voir le FN remporter les législatives est, compte tenu du contexte, tout à fait réel. Marine Le Pen serait alors désignée comme Premier Ministre par Emmanuel Macron et le gouvernement serait constitué de ministres du Front National.

Je rappelle qu’aux élections législatives, pour être élu, il faut soit avoir la majorité absolue dès le premier tour (+ de 50%) soit avoir plus de 12,5% pour se qualifier pour le second. Au second tour, c’est celui qui recueille le plus de voix qui est élu dans sa circonscription. Lorsqu’il y a 3 candidats qui passent le premier tour, on parle de triangulaire. Dans le contexte actuel, on pourrait aussi avoir des quadrangulaires (avec 4 candidats au second tour).

IMG_2853

En regardant le nombre de communes dans lesquelles chaque candidat est arrivé en tête, cela donne un petit aperçu de ce que seront les législatives en juin prochain.

Alors que va-t-il se passer ? Il y aura énormément de triangulaires (FN, LR, En Marche, voire quadrangulaire avec FI, le parti de Mélenchon). Compte tenu des réactions amères des « ténors » de LR et des militants après l’élimination de leur candidat (même si Fillon a appelé à voter Macron) et la réaction irresponsable de Mélenchon qui n’a pas voulu appeler à voter Macron, il y a fort à parier que LR et FI ne se retirent pas au profit de En Marche – voulant prendre leur « revanche » sur la présidentielle aux législatives – et que cela permette au FN de se qualifier massivement.

Quelles sont alors les options ?
Il n’y en a pas de bonne :

La perfusion
Macron fait un grand écart avec l’objectif de rassembler le plus largement possible chez LR mais aussi au PS voire chez FI dans l’idée qu’il n’y ait qu’un candidat « républicain » pour faire face au FN. En Marche incarnerait alors les valeurs républicaines face au FN mais de manière totalement artificielle.

La cohabitation
Rien ne bouge. Chacun reste fidèle à ses convictions et essaye de convaincre pour avoir sa place à l’assemblée. Un comportement qui se comprend mais qui entraînera un boulevard pour le FN. Nous aurons alors une cohabitation à 6 semaines de l’élection de Macron à la tête du pays. C’est le FN qui prendra le pouvoir.

Le danger du FN n’est pas pour 2022, il est pour dans quelques semaines. Il est temps d’en prendre conscience.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s