On nous a menti : l’islamisme n’est pas le problème

11457129-19134511

L’affaire Tariq Ramadan a révélé beaucoup de choses. D’abord à quel point il est soutenu par une très large partie de la communauté musulmane, mais aussi et surtout l’état d’esprit ambiant de ses supporters.

On nous a vendu que la haine de la France ne concernait qu’une petite minorité d’islamistes radicalisés.

On nous a vendu que le complotisme ne concernait que les fans de Dieudonné et Soral, ou autres excités sur Internet.

On nous a vendu que l’antisionisme virulent de Tariq Ramadan et ses fans (Plenel et la France Insoumise inclus) exprimé quasi quotidiennement n’était PAS de l’antisémitisme mais simplement une volonté de « critiquer la politique d’Israël ». Et ce, malgré le fait que 30% des actes racistes en France soient dirigés contre des français juifs soit contre 0,7% de la population française ! Quand Merah a tué les enfants juifs de l’école de Toulouse pour « venger les enfants palestiniens », c’était là encore sans doute de l’antisionisme. N’allez surtout pas croire que Merah était antisémite.

On nous a vendu aussi qu’il n’y avait pas de problème à la RATP de conducteurs qui ne veulent pas conduire après des femmes, c’est un fantasme de la fachosphère. De la même manière les prières de rues n’existent pas ou alors elles sont justifiées et ça ne dérange que la droite. Les horaires séparés hommes / femmes dans les piscines municipales, un fantasme là encore, etc.

On nous a vendu que le féminisme c’est de trouver qu’une femme qui porte le voile, c’est bien. Il y en a qui achètent comme le prouve cette bande dessinée d’une certaine Emma qui illustre exactement ce propos.

Enfin on nous a vendu qu’il ne faut pas faire d’amalgame, que la « radicalisation » ne concerne qu’une petite partie de la communauté musulmane mais on placarde la charte de la laïcité dans tous les hôpitaux et dans toutes les écoles. Vous comprenez, la charte de la laïcité, elle est pour tout le monde, elle ne vise personne en particulier hein ! N’allez pas non plus voir dans l’expansion extraordinaire du marché du halal en France le moindre signe de radicalisation.

On nous a menti.

Il y a une terrible fracture en France entre la communauté musulmane et le reste de la communauté nationale. On a laissé des leaders d’opinions comme Tariq Ramadan et d’autres prédicateurs faire des dégâts considérables. Mohamed Merah par exemple n’était pas un islamiste. Son discours était le même que celui d’une masse de personnes. Il est passé à l’acte non pas parce qu’il était un fanatique religieux mais parce qu’il avait une haine profonde et un profil de criminel. Une haine de la France et une haine des juifs qui lui ont été inculquées par sa famille et par ces leaders d’opinions.

La masse de tweets et de commentaires haineux ainsi que la quantité de menaces de mort reçues en réaction à la Une de Charlie Hebdo sont très révélateurs de cette réalité.

Il est temps que l’on arrête de parler d’islamisme. Il s’agit d’un problème de masse bien plus large dans la communauté musulmane qui est loin de ne concerner que les fanatiques religieux. Prétendre que seuls les islamistes posent problème est un mensonge qui ne contribue pas à faire prendre conscience à nos compatriotes musulmans de leur nécessité d’introspection.