Notre justice se fait berner par l’antisionisme

MinistereDeLInjustice

Ces derniers jours j’ai lu qu’un maire communiste de banlieue parisienne par clientélisme incitait à l’antisionisme et maintenant que le maire de Sarcelles – pour avoir assimilé les manifestations antisionistes de 2014 de sa ville et leur instigateur à de l’antisémitisme – est condamné pour diffamation. Moins médiatisé, mon ami Mathieu Tordjman – défendu par David Koubbi – a été récemment mis en examen pour avoir traité de « jolie antisémite » suite à l’affaire Sauton la « chanteuse » Princesse Érika qui collectionne les positions provocatrices (soutien affiché à Dieudonné, à Olivier Sauton et à tous les antisionistes notoires).

Quel est donc ce bug qui frappe notre justice ? Les juges sont-ils pour certains contaminés par cette idéologie « vivre-ensembliste » ? Peut-être est-il important d’arrêter de sacraliser la justice et de commencer à regarder de plus près pourquoi elle conduit aujourd’hui à des décisions si aberrantes où elle protège les vrais coupables et accable ceux qui défendent les valeurs de notre pays.

Ce bug s’explique de manière très simple : notre justice se fait berner parce que si elle condamne l’antisémitisme, elle ne sait pas (encore ?) que l’antisionisme est exactement la même chose. Notre justice sait très bien où mène l’antisémitisme, c’est pour cela qu’elle le condamne sévèrement. Qui n’a pas vu ces plaques devant de nombreuses écoles à la mémoires d’enfants juifs déportés et tués dans les camps de la mort ?

Elle n’a cependant pas compris que l’antisionisme mène exactement à la même chose. Elle n’a pas compris qu’Arié (5 ans), Myriam (8 ans) et Gabriel (3 ans) ont été tué à Toulouse pour « venger les enfants palestiniens ». Par antisionisme donc. Elle n’a pas compris que Mirelle et Sarah ont été torturée et tuée en plein Paris pour la même raison. Elle ne la tellement pas compris qu’elle a mis un an à reconnaitre le caractère antisémite du meurtre de Sarah.

J’ai aussi lu qu’un islamiste allait chanter au Bataclan et que c’était de la « liberté d’expression » pour notre Premier Ministre. Il s’agit du même bug. Après plusieurs centaines de morts dans notre pays, ni la justice ni ceux qui nous gouvernent ne comprennent qu’ils se font berner par la même idéologie. D’un côté c’est de la « critique de la politique d’Israël » et de l’autre de la « liberté d’expression ». Et pendant que tout ce beau monde s’attelle avec énergie à défendre la liberté de cette idéologie mortifère, la haine s’installe dans les esprits et lorsqu’elle s’exprime de sa manière la plus violente, nous mourrons.

On peut continuer à regarder tout ça passivement ou on peut s’engager. Combien de fois j’ai croisé des amis qui m’ont dit « bravo pour ton engagement » ? Quelle tristesse. « Mon » engagement… Ça devrait être « NOTRE » engagement à tous. Il faut le dire publiquement, il faut se révolter, il faut réagir ! Il faut arrêter de penser la même chose dans l’ombre parce qu’on a peur : peur de la réaction des autres, peur de se faire remarquer, peur de se faire cibler par un excité, peur que ça nous porte préjudice dans notre carrière professionnelle, etc.

Si chacun reste dans son petit confort se pensant à l’abris, c’est depuis Tel Aviv que je regarderai mon pays, la France, sombrer lamentablement. Je plains d’avance mes compatriotes qui n’auront pas cette opportunité… Si au contraire, vous partagez ce que je viens d’écrire alors commencez à agir, partagez le publiquement sur vos réseaux, parlez en autour de vous ! N’ayez plus peur de défendre vos idées !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s