Comment remplacer un filloniste par un ordinateur ?

idiot-robot-660x330

Stephen Hawking l’a prédit : « l’intelligence artificielle pourrait mettre fin à l’humanité ». Il n’a rien dit sur la « bêtise artificielle ». Voilà donc un petit tuto pour programmer rapidement un filloniste sur un ordinateur. Ne perdez pas de temps à parler avec un filloniste, tout est là.

#Les costumes
IF « Il s’est fait payer pour 50 000€ de costumes par un ami » THEN
« Et alors ? » AND « Il est le seul qui peut redresser la France »
OR
« Il les a rendus après les avoir portés » AND « Il est le seul crédible »
OR
« Tout le monde fait ça » AND « Il a l’épaisseur d’un vrai Président ».

#Macron
IF « Je vais voter Macron » THEN
« Sa femme est vieille » AND « Il est la marionnette de François Hollande »
OR
« Sa femme est vieille » AND « Il ne pourra pas gouverner »
OR
« Sa femme est vieille » AND « Il n’a pas de programme »
OR
« Sa femme est vieille » AND « Il aura Robert Hue comme ministre ! »

#Le Pen
IF « Je vais voter Le Pen » THEN
« … »

#Mise en examen
IF « Il a tout de même été mis en examen » THEN
« C’est un complot de Drahi avec BFMacron »
OR
« C’est orchestré par les plus hautes sphères de l’état pour le faire tomber »
OR
« Tout le monde fait ça et comme par hasard il n’y a que lui dont on parle »
OR
« Notre démocratie est en danger »
OR
« T’as entendu parler du cabinet noir ? »

#Indécence
IF « C’est tout de même indécent de demander à une infirmière exténuée par son travail de travailler 39h pour le même salaire que 35h alors que l’on porte un costume qui coute l’équivalent d’un an de son salaire et que ça fait 30 ans que sa femme est payée à ne rien faire sur le dos du contribuable non ? » THEN
« Arrête d’être naïf » AND « Il nous faut de vraies réformes »
OR
« C’est un coup monté des médias à la botte de Hollande et de Drahi »
OR
« Tu parles comme cette hystérique de Angot »

#Islam
IF « Que va faire Fillon contre la montée de l’intégrisme et du communautarisme islamique alors qu’il a été Premier Ministre pendant 5 ans de 2007 à 2012 et que visiblement ça n’a pas été très efficace ?! »
THEN
« Fillon est le seul à incarner les valeurs de la République »
OR
« Fillon a de l’autorité »

#Mauvaise foi
« Macron est soutenu par des socialistes, il est socialiste » AND « Fillon est soutenu par Sens Commun mais n’a rien à voir avec eux. Il n’est pas responsable de ses soutiens »
OR
« L’un des proches de Macron a soutenu le BDS donc Macron = BDS » AND « Fillon a soutenu le Hezbollah mais c’était en 2015, il y a longtemps, ça ne compte pas »
OR
« Le canard enchainé est un torchon qui veut salir Fillon » AND « T’as vu dans le canard enchainé, ils disent que le PS va s’allier avec Macron ? »

Pourquoi Macron peut devenir Président en mai si Valls est éliminé dimanche

macron_4

Si les élections étaient perçues par les électeurs comme un jeu d’échec, que l’on soit pour François Fillon ou pour Marine Le Pen, il faudrait clairement aller voter dimanche pour Manuel Valls et ainsi éliminer Benoît Hamon de la primaire socialiste. De la même manière si l’on est pour Emmanuel Macron, c’est pour Benoît Hamon qu’il faudrait glisser un bulletin dimanche prochain. Voilà pourquoi :

Hypothèse 1 : Hamon gagne la primaire, Valls est éliminé

Lors de la présidentielle, la gauche de la gauche sera répartie entre Mélenchon et Hamon qui feront tous les deux un score médiocre.
Emmanuel Macron récupèrera alors la majeure partie de la gauche restante ainsi que le centre et même le centre-droit qui refusera de voter pour François Fillon qu’il estime trop conservateur.
Avec cet électorat qui va de la gauche au centre droit, Emmanuel Macron a une réelle chance de dépasser le candidat prévu par les sondages comme futur 2e : à priori François Fillon mais peut-être aussi Marine Le Pen (ils sont au coude à coude autour de 25%).

a) Un second tour Marine Le Pen / Emmanuel Macron
Si Macron dépasse Fillon au premier tour et se retrouve face à Marine Le Pen au second, il l’emportera à coup sûr. Les électeurs de gauche voterons pour lui sans se poser de question et les électeurs de droite pour la très large majorité également. C’est cependant probablement face à lui que Marine Le Pen fera son meilleur score au second tour, ce qui explique pourquoi elle souhaite tant se retrouver face à Macron.
=> Macron sera élu.

b) Un second tour François Fillon / Emmanuel Macron
Si Macron dépasse Marine Le Pen au premier tour et se retrouve face à François Fillon au second, il l’emportera aussi très probablement. Les électeurs de gauche voteront pour lui, là encore, sans se poser de question et les électeurs du centre-droit aussi majoritairement. Le report des électeurs du FN ne sera pas du tout automatique et la dynamique autour d’un Macron « surprise du premier tour » jouera en sa faveur.
=> Macron sera élu

Hypothèse 2 : Valls gagne la primaire, Hamon éliminé

Si Valls gagne la primaire, étant donné qu’il est positionné sur une ligne politique proche de celle de Macron, il risque de partager avec lui – lors du premier tour de la présidentielle – le score de la gauche.

La gauche de la gauche sera rassemblée autour de Mélenchon qui fera un score honorable. La gauche et le centre-gauche se répartiront entre Valls et Macron et le centre-droit ira sur Macron. Macron fera donc un meilleur score que Valls mais ce score sera largement insuffisant – affaibli par la présence de Valls – pour se hisser à la 2e place qu’il laissera à Fillon ou MLP selon l’ordre des résultats de ces deux candidats. Nous aurons donc un deuxième tour Fillon / Le Pen avec une victoire nette de Fillon.
=> Fillon sera élu.

Si Benoît Hamon gagne la primaire socialiste dimanche prochain, Emmanuel Macron a donc une réelle chance de gagner la présidentielle. Si Valls gagne alors Macron sera 3e après Le Pen et Fillon. Le seul paramètre qui peut tout faire basculer est la décision de François Bayrou…. Nan je rigole : 0 impact, 0 influence. C’est ce qu’on appelle en probabilité « un événement indépendant ».

Que vous soyez pour Macron, Fillon ou Le Pen, vous savez donc pour qui aller voter dimanche à la primaire de la gauche. Sortez les popcorns !

Chers électeurs de gauche: votre haine vous a rendu aveugles

img_0635

Vous étiez 15% à être allé voter hier à la primaire de la droite et du centre (et peut-être même plus si l’on considère que la moitié des 14% « sans préférence » sont plutôt de gauche). Votre motivation : faire barrage à Sarkozy.

Avec 70% des sympathisants de gauche qui ont voté pour Juppé hier, on peut le dire : il vous doit sa place au second tour. Que se serait-il passé sans vous ? Sans doute, Fillon aurait été malgré tout très nettement en tête face à Sarkozy mais le 2e tour aurait été un face à face Fillon / Sarkozy. Avec son avance, Fillon aurait certainement gagné… ou pas. On ne le saura jamais.

Ce qui m’intéresse ici c’est votre motivation ou plutôt cette passion dans la haine anti-Sarkozy qui vous a poussé à vous déplacer à une primaire de la droite un dimanche de mauvais temps et à dépenser 2€. Maintenant que c’est fait, que vous avez atteint votre objectif, que vous êtes « rassurés », vous serez sans doute beaucoup moins nombreux dimanche prochain. La conséquence, si je ne me trompe pas dans mon analyse, sera sans appel pour Juppé qui peinera sans doute à atteindre 25%.

L’ironie de l’histoire, c’est qu’en vous focalisant sur Sarkozy comme s’il était le diable incarné, vous en avez oublié toute rationalité. Vous êtes aujourd’hui soulagé de l’avoir éliminé. Pourtant après Juppé (et NKM), il était clairement le candidat le plus proche de vous du groupe. Votre haine envers lui vous a totalement empêché de le voir.

Vous avez voulu faire barrage à Sarkozy – après l’avoir dénigré pendant 10 ans – en allant voter Juppé à la primaire, alors vous aurez Fillon. Il gardera certainement un cap bien à droite sans vous ménager. C’est peut-être une bonne nouvelle pour la France, mais vous… Vous allez pleurer et ça sera bien fait pour vous !

La victoire de Trump, c’est un peu la votre

648x415_donald-trump-barack-obama-maison-blanche-10-novembre-2016

Donald Trump a dépensé 8 fois moins qu’Hillary Clinton pour sa campagne et il a été élu : 8 fois moins d’argent et 8 fois moins de personnel de campagne. (Source : Dana White / Laure Mandeville – Le Figaro).

S’il a été élu, c’est parce qu’il a compris comment fonctionne la communication dans le monde d’aujourd’hui. Il a fait ce que l’on appelle dans le jargon Internet : du growth hacking. Il a hacké la croissance pour passer en 2 ans d’un « simple » citoyen à un présidentiable puis à un Président.

La proposition de valeur de Trump

Pour Trump, le « pain point » majeur des Républicains et plus généralement du peuple est qu’il n’y a plus de vote d’adhésion parce que pour la majorité, que le candidat soit Démocrate ou Républicain, ça ne change pas grand chose. Ils sont dans un moule politique formaté, démago, au discours lissé notamment sur les sujets qui les préoccupent. Trump n’étant pas un homme politique, il a facilement pu prendre la posture de celui qui incarnait le changement de ce côté avec un slogan très fort : Make America great again.

L’acquisition : En politique, il n’y a pas de bad buzz tant qu’il y a de l’exposition

Pour devenir dans l’esprit des gens LE candidat évident des Républicains, il a pris d’assaut l’espace médiatique. Avec des sorties brutales, tout le monde reprenait en coeur sa moindre phrase avec indignation. Il a abordé les sujets qui préoccupent comme un gros beauf alors qu’en face ça n’était qu’indignation avec en parallèle des non-dits par démagogie sur ces mêmes sujets. Dans un monde où les gens ne lisent que les titres sur les réseaux sociaux, les Républicains ne voyaient que Trump, Trump, Trump. Quels étaient les autres candidats de la primaire Républicaine ? Que disaient-ils ? Et après, quelle était la ligne de Clinton à part de l’anti-Trump ? On ne sait pas. On sait par contre très bien ce que disait Trump, et ça c’est grâce à vous !

L’activation et la rétention : Il vaut mieux être adoré par sa cible même si on est détesté par ceux qui n’en font pas partie

Chaque partisan de Trump savait bien pourquoi il roulait pour lui. Il n’y avait donc rien qui pouvait le faire changer d’avis. Pour Clinton, l’adhésion était moins solide. Celle qui était la plus engagée était basée essentiellement sur de l’anti-Trump.

Tous les anti-Trump ont fait exactement ce que Trump voulait : ils ont servi de relais médiatiques pendant 2 ans

L’exemple le plus frappant était le discours de Melania Trump totalement pompé sur celui de Michele Obama. Comment les anti-Trump ont pu penser un seul instant qu’il s’agissait d’un hasard et que cet événement n’était pas prémédité ? À considérer que personne ne fasse le rapprochement, Michele Obama et/ou les personnes qui ont travaillé sur ce discours en 2008 allaient forcément reconnaitre leur discours et en parler.
Tous les indignés qui ont pris un plaisir à se moquer de Melania et de Donald ont en fait fait exactement ce que Trump attendait d’eux : ils lui ont donné de l’exposition. Ils ont totalement été manipulés. Encore une fois sans vous, ça n’aurait pas été possible. 

En conclusion

Oui Trump est un populiste qui a joué sur les pires instincts pour faire sa place. Oui c’est désolant que la majorité des gens ne lisent que les titres des articles. Oui c’est triste de ne pas être capable d’être concentré plus de 140 caractères. Oui c’est dramatique de préférer la polémique au débat de fond. Mais le monde d’aujourd’hui est ainsi alors on fait quoi ? On continue à prendre des postures d’indignés plutôt que de parler avec intelligence et énergie des sujets qui préoccupent ? On continue de regarder avec mépris les changements de notre monde et de notre manière de communiquer ou on s’adapte ? On continue avec des politiques dont plus personne ne veut ou on réinvente la politique ?

La leçon des donneurs de leçons

14937176_10154635335768698_3146674371931689572_n

Trump va être élu Président des Etats Unis. Jamais la pression de la pensée unique n’avait été aussi forte. Tous les journalistes sans exception faisaient campagne pour Hillary, toutes les stars, même les instituts de sondages disaient qu’Hillary gagnait tous les débats et qu’elle était tellement en tête qu’il n’était presque pas nécessaire de faire l’élection !

Depuis ce matin je n’entends que ces expressions : « la douche froide », « coup de tonnerre », « monde de merde », « blablabla », etc.
Chers adeptes de la pensée unique, devant un tel échec, il est temps de faire un peu d’introspection et d’en tirer les leçons !

Au lieu de vous boucher le nez en pointant du doigt ceux qui préféraient Trump, vous auriez mieux fait de les considérer et de leur servir de vrais arguments pour faire la différence.

Au lieu de faire une campagne anti-Trump (toutes les prises de parole d’Hillary mentionnaient Trump, c’était le sujet central de sa campagne !), vous auriez mieux fait de faire une vraie campagne avec des idées fortes, des propositions.

Au lieu de caricaturer ceux qui ne pensent pas comme vous, posez-vous la question de savoir pourquoi ils pensent différemment.

Vous êtes à côté de la plaque, vous ne comprenez pas les préoccupations du peuple. Vous vivez dans votre monde qui n’est PAS le monde réel. Pire, vous n’avez aucune clairvoyance sur les changements que nous vivons et les raisons de ces changements.

L’élection de Trump cristallise le rejet de tout ce que vous êtes. S’il vous plait, changez de stratégie pour la France.