Chers électeurs de gauche: votre haine vous a rendu aveugles

img_0635

Vous étiez 15% à être allé voter hier à la primaire de la droite et du centre (et peut-être même plus si l’on considère que la moitié des 14% « sans préférence » sont plutôt de gauche). Votre motivation : faire barrage à Sarkozy.

Avec 70% des sympathisants de gauche qui ont voté pour Juppé hier, on peut le dire : il vous doit sa place au second tour. Que se serait-il passé sans vous ? Sans doute, Fillon aurait été malgré tout très nettement en tête face à Sarkozy mais le 2e tour aurait été un face à face Fillon / Sarkozy. Avec son avance, Fillon aurait certainement gagné… ou pas. On ne le saura jamais.

Ce qui m’intéresse ici c’est votre motivation ou plutôt cette passion dans la haine anti-Sarkozy qui vous a poussé à vous déplacer à une primaire de la droite un dimanche de mauvais temps et à dépenser 2€. Maintenant que c’est fait, que vous avez atteint votre objectif, que vous êtes « rassurés », vous serez sans doute beaucoup moins nombreux dimanche prochain. La conséquence, si je ne me trompe pas dans mon analyse, sera sans appel pour Juppé qui peinera sans doute à atteindre 25%.

L’ironie de l’histoire, c’est qu’en vous focalisant sur Sarkozy comme s’il était le diable incarné, vous en avez oublié toute rationalité. Vous êtes aujourd’hui soulagé de l’avoir éliminé. Pourtant après Juppé (et NKM), il était clairement le candidat le plus proche de vous du groupe. Votre haine envers lui vous a totalement empêché de le voir.

Vous avez voulu faire barrage à Sarkozy – après l’avoir dénigré pendant 10 ans – en allant voter Juppé à la primaire, alors vous aurez Fillon. Il gardera certainement un cap bien à droite sans vous ménager. C’est peut-être une bonne nouvelle pour la France, mais vous… Vous allez pleurer et ça sera bien fait pour vous !