Notre justice se fait berner par l’antisionisme

MinistereDeLInjustice

Ces derniers jours j’ai lu qu’un maire communiste de banlieue parisienne par clientélisme incitait à l’antisionisme et maintenant que le maire de Sarcelles – pour avoir assimilé les manifestations antisionistes de 2014 de sa ville et leur instigateur à de l’antisémitisme – est condamné pour diffamation. Moins médiatisé, mon ami Mathieu Tordjman – défendu par David Koubbi – a été récemment mis en examen pour avoir traité de « jolie antisémite » suite à l’affaire Sauton la « chanteuse » Princesse Érika qui collectionne les positions provocatrices (soutien affiché à Dieudonné, à Olivier Sauton et à tous les antisionistes notoires).

Quel est donc ce bug qui frappe notre justice ? Les juges sont-ils pour certains contaminés par cette idéologie « vivre-ensembliste » ? Peut-être est-il important d’arrêter de sacraliser la justice et de commencer à regarder de plus près pourquoi elle conduit aujourd’hui à des décisions si aberrantes où elle protège les vrais coupables et accable ceux qui défendent les valeurs de notre pays.

Ce bug s’explique de manière très simple : notre justice se fait berner parce que si elle condamne l’antisémitisme, elle ne sait pas (encore ?) que l’antisionisme est exactement la même chose. Notre justice sait très bien où mène l’antisémitisme, c’est pour cela qu’elle le condamne sévèrement. Qui n’a pas vu ces plaques devant de nombreuses écoles à la mémoires d’enfants juifs déportés et tués dans les camps de la mort ?

Elle n’a cependant pas compris que l’antisionisme mène exactement à la même chose. Elle n’a pas compris qu’Arié (5 ans), Myriam (8 ans) et Gabriel (3 ans) ont été tué à Toulouse pour « venger les enfants palestiniens ». Par antisionisme donc. Elle n’a pas compris que Mirelle et Sarah ont été torturée et tuée en plein Paris pour la même raison. Elle ne la tellement pas compris qu’elle a mis un an à reconnaitre le caractère antisémite du meurtre de Sarah.

J’ai aussi lu qu’un islamiste allait chanter au Bataclan et que c’était de la « liberté d’expression » pour notre Premier Ministre. Il s’agit du même bug. Après plusieurs centaines de morts dans notre pays, ni la justice ni ceux qui nous gouvernent ne comprennent qu’ils se font berner par la même idéologie. D’un côté c’est de la « critique de la politique d’Israël » et de l’autre de la « liberté d’expression ». Et pendant que tout ce beau monde s’attelle avec énergie à défendre la liberté de cette idéologie mortifère, la haine s’installe dans les esprits et lorsqu’elle s’exprime de sa manière la plus violente, nous mourrons.

On peut continuer à regarder tout ça passivement ou on peut s’engager. Combien de fois j’ai croisé des amis qui m’ont dit « bravo pour ton engagement » ? Quelle tristesse. « Mon » engagement… Ça devrait être « NOTRE » engagement à tous. Il faut le dire publiquement, il faut se révolter, il faut réagir ! Il faut arrêter de penser la même chose dans l’ombre parce qu’on a peur : peur de la réaction des autres, peur de se faire remarquer, peur de se faire cibler par un excité, peur que ça nous porte préjudice dans notre carrière professionnelle, etc.

Si chacun reste dans son petit confort se pensant à l’abris, c’est depuis Tel Aviv que je regarderai mon pays, la France, sombrer lamentablement. Je plains d’avance mes compatriotes qui n’auront pas cette opportunité… Si au contraire, vous partagez ce que je viens d’écrire alors commencez à agir, partagez le publiquement sur vos réseaux, parlez en autour de vous ! N’ayez plus peur de défendre vos idées !

Mélenchon est un soumis

2017-01-05t182332z_2040167155_lr1ed151f2xoo_rtrmadp_3_france-election-left_0

Dans son roman d’anticipation Soumission – qui décrit une France en 2022 qui renonce à ses valeur et finit par se soumettre peu à peu à l’Islam politique – Houellebecq a sobrement nommé le parti politique qui arrive au pouvoir dans son livre « La Fraternité Musulmane ». Même s’il ne manque pas d’imagination, il n’aurait jamais eu l’idée de l’appeler : La France Insoumise.

À ce stade de l’article, je vois déjà 3 lecteurs énervés :
– Le bobo rêveur « insoumis » qui se dit qu’il est encore tombé sur un article islamophobe de la fachospère. Il est trop concentré sur ses automatismes de pensée pour y voir autre chose. Il passe son temps à lutter contre l’islamophobie et trouve normal qu’il y ait des colloques interdits aux blancs. Même s’il ne peut pas y aller il trouve important qu’au nom de la liberté d’expression ils puissent avoir lieu.

– Le fan de Dieudonné, Tarik Ramadan, etc. qui passe son temps rabâcher qu’il faut éradiquer les juifs sionnistes mais qui ne veut surtout pas que l’on puisse penser qu’il est antisémite. Ça n’est pas parce qu’il ne parle que d’Israël, de BHL, de Finkielkraut et évidemment de Manuel Valls – qui a un peu trop lutter contre l’antisémitisme l’antisionisme – qu’il est obsessionnel des juifs et antisémite. Bref de toute façon, il n’ira pas plus loin dans la lecture parce qu’il a remarqué que j’avais un nom juif. S’il continue le Mossad pourrait pirater son ordinateur pour le faire taire et ainsi cacher la vérité qu’il détient et que les médias ne montrent pas.

– L’anti-capitaliste qui passe son temps à râler sur les prétendus avantages qu’ont les patrons au détriment de ceux qui travaillent vraiment. Il sait qu’il fera grève cette année comme tous les ans mais il ne sait pas encore pourquoi.

Jean-Luc Mélenchon les connait bien ces 3 lecteurs. Ils représentent son fond de commerce. Il connait leurs codes, leur discours. Il sait comment leur envoyer les bons signaux. Dans son degueuli anti-Valls, Mélenchon est dans une opération de communication totalement contrôlée qui vise à envoyer ces signaux à sa clientèle dieudoniste antisemite obsédée par Valls et Israël. Et ceci est à l’image de la présence systématique de La France Insoumise à toutes les manifestations antisemites (separation du Crif et de l’état, etc.).

Dans leur numéro du sans cravate à l’assemblée ou plus récemment quand ils ont râlé avec force sur la baisse de 5€ des APL, c’est exactement la même chose. Des opérations de communication totalement contrôlées. Il suffit de regarder de plus près l’attitude des 2 ténors « insoumis » Garrido et Corbiere qui ne veulent pas libérer leur HLM parisien alors qu’ils gagnent à eux deux 14000€. Une belle bande d’imposteurs. En réalité la France insoumise n’échappe pas aux règles des partis politiques et aux magouilles.

Alors pourquoi les mélenchonistes seraient-ils des insoumis ? Insoumis à qui et à quoi ? Ils ne se rebellent pas pour défendre les valeurs républicaines ni même pour défendre « le petit peuple » dont ils se contrefoutent ! Ça ne sont que des postures.

Il paraît que lorsque l’on ment, plus c’est gros plus ça passe.
Nous aurions pu en rire si Mélenchon n’avait pas eu 19% aux présidentielles.

Alors non, Mélenchon n’est pas cool et sympathique, il est dangereux. Et les insoumis sont au mieux des idéalistes perdus et au pire des fascistes antisémites.

En réalité Mélanchon est de loin le plus soumis des politiques français. Il est le tremplin qui peut faire glisser la France dans le monde de Soumission de Houellebecq et tuer tout le dynamisme de notre pays. Ce type est le plus dangereux de loin du paysage politique français. Il doit être diabolisé avec la même force et le même rejet que Jean-Marie Le Pen l’était en son temps.