Ça n’a rien à voir avec l’Islam, c’est bien plus grave

Capture d_écran 2018-03-25 à 11.04.51

J’avoue m’être énervé plus d’une fois en entendant le systématique « ça n’a rien à voir avec l’Islam ». Innocents tués, cris de « Allah ouakbar », coupables « islamistes radicalisés » et fichés S, c’est toujours la même rengaine. Le rapport avec l’Islam parait évident, et pourtant, ça n’est pas la cause principale. C’est bien plus grave que cela.

Je ne vais pas entrer dans le détail du débat religieux parce qu’il n’y a pas grand intérêt à le faire. Est-ce qu’il y a des passages du Coran qui sont violents ? Oui. Est-ce qu’il y a des passages dans l’Ancien Testament qui le sont ? Oui également. Par exemple, lorsque Dieu décime les premiers nés égyptiens pour libérer les hébreux, on ne peut pas dire qu’il y va dans la dentelle. Ou encore, lorsque Dieu demande à Abraham de sacrifier son fils Isaac pour vérifier si sa foi est plus forte que l’amour qu’il a pour son fils, c’est plutôt cruel… Le Nouveau Testament présente en revanche un Dieu bien plus compréhensif et clément. Est-ce que cela a empêché pour autant l’Inquisition ? Non. Tout cela n’a pas d’importance parce que la violence de ces terroristes ne vient pas de là.

Depuis plusieurs années maintenant, je suis régulièrement différents types de médias sur les réseaux sociaux. Parmi ceux que je suis avec beaucoup d’attention, il y a les médias communautaires musulmans. Je ne parle pas de médias islamistes ou extrémistes mais de médias « mainstream » qui rassemblent parfois des centaines de milliers de personnes comme Oumma.com (plus de 700 000 fans sur Facebook), Islam&Info (plus de 400 000 fans) ou encore les pages d’influenceurs comme celle de Tariq Ramadan (plus de 2M de fans !). Mon constat est effrayant. La haine est croissante et palpable à présent dans quasiment chacun des posts – parfois subtiles – et dans des milliers de commentaires.

Les sujets traités en récurrence par ces médias ou influenceurs sont toujours les mêmes :
– L’obsession de la cause palestinienne et des juifs
– La victimisation permanente : les français ne respectent pas l’Islam et les musulmans, ils sont islamophobes, la laïcité est une arme contre les musulmans, l’islamophobie est omniprésente et passée sous silence par les médias nationaux, etc.

Ces sujets rabâchés sans cesse dans la communauté musulmane ont une conséquence très clair :
– La détestation des juifs exprimée de manière décomplexée par la détestation des sionistes (ce mot passe-partout pour qualifier les juifs).
– La détestation des français non musulmans exprimée par la « lutte » contre l’homme blanc de plus de 50 ans qui défend la laïcité et la liberté d’expression (Valls, Finkie, Bouvet, Bernard de la Villardière, etc.) responsable de tous les maux et humiliations des musulmans de France. Sans oublier la lutte contre les médias non communautaires qui mentent et qui salissent l’Islam (sous-entendant que l’Etat français, à la solde d’Israël et des juifs, est derrière tout ça).

Regardons maintenant les cibles des attentats de ces dernières années :
Cibles juives : école de Toulouse où des enfants « sionistes » de 4 à 8 ans se sont fait massacrer pour « venger les enfants palestiniens », Hypercasher, musée juif de Bruxelles, etc.
Cibles symbolisant la France et ses valeurs/libertés ou les chrétiens (Militaires, Charlie Hebdo, Bataclan, Nice, Policiers, Père Hamel, etc.)

Il est là le rapport.

La violence de ces terroristes vient de cette haine inculquée dans leur communauté depuis des années. L’islamisme est la dernière étape avant leur passage à l’acte. C’est une manière de donner un sens à l’expression la plus extrême de leur violence et de leur haine. Le vrai coupable est cette haine communautaire, l’islamisme n’en est que le complice.

Tant qu’on voudra ne pointer du doigt que l’Islam ou même l’islamisme, on fera fausse route. Ce qu’il faut empêcher ou à minima ne pas encourager ce sont ces idées rabâchées en permanence et qui n’ont pour conséquence que de faire grandir la fracture entre la communauté musulmane et le reste de la communauté nationale. Ces idées, on les retrouve relayées bien au delà des leaders communautaires. On les retrouve dans l’entrisme de l’Islam politique dans le débat publique ou dans nos tribunaux. On les retrouve aussi chez les « people », par exemple chez Menel ou Mehdi Meklat (qui expriment leur haine des juifs… pardon, des sionistes) sur Twitter et beaucoup d’autres petits leaders d’opinions moins célèbres. On les retrouve même chez le comique Yassine Belattar qui passe son temps à crier à l’islamophobie sur son compte Twitter. Je suis pourtant persuadé au regard de ses autres tweets qu’il n’a pas de mauvaises intentions. Il ne réalise peut-être pas la mal que cela produit. Il ne réalise pas qu’en faisant cela, en pensant dénoncer une haine (et le racisme anti-musulman existe bien), il donne du grain à moudre à cette haine communautaire et en devient malgré lui le porte parole. C’est bien là toute la complexité du problème.

Tant qu’on ne comprendra pas ce mécanisme rien ne changera. La lutte contre l’islamisme ne suffit pas. On ne soigne pas un cancer de la gorge avec des pastilles pour le mal de gorge. C’est à un changement profond des mentalités qu’il faut s’attaquer et cela commence par un rejet sans équivoque de ces sujets générateurs de haine et des personnes qui les portent. Cela doit aussi passer par une introspection dans la communauté musulmane qu’on ne favorisera pas en se dérobant derrière la seule dénonciation de l’islamisme, certes bien plus confortable.

Au lendemain de l’attentat de Trèbes, après l’acte héroïque du Colonel Arnaud Beltrame qui lui a couté la vie, peut-on espérer que les choses changent ? Lors de l’hommage national, allons-nous entendre qu’Arnaud Beltrame est une victime du terrorisme islamiste ou qu’il est une victime de cette haine communautaire ?

Rencontre Abbas – Macron : Lettre ouverte au Président de la République

f1a7b936f8c20376d0264384f99cc72aeb8968ce

Monsieur le Président,

Je dois avouer que je suis ravi que vous ayez été élu. Dès le début de l’année j’ai rejoint, comme d’autres milliers de français, votre mouvement En Marche ! J’ai fait, à mon niveau, campagne pour vous en appelant publiquement à voter Emmanuel Macron sur mon blog et sur tous les canaux de communications que nous avons maintenant tous à notre portée. Et jusque là je n’ai pas été déçu. Je suis même fier de vous avoir soutenu. Vous redonnez déjà – alors que vous n’avez pris que très récemment vos fonctions – un dynamisme à notre pays. En tant que startuper, c’est un bonheur d’avoir un Président qui a une si bonne lecture de notre écosystème, de son importance et des différents leviers à actionner pour que la France puisse devenir une Startup Nation.

Même si je ne suis pas convaincu par la personne que vous avez désignée pour défendre l’égalité entre les hommes et les femmes – après avoir si bien honoré la mémoire de Simone Veil, les récentes déclarations de la Ministre font tâche – à mon sens, vous n’aviez jusque là fait aucun faux pas.

Vous avez reçu hier le Président de l’Autorité Palestinienne Mahmoud Abbas. Vous lui avez déclaré « Je sais votre engagement constant en faveur de la non-violence ».

Sachant qu’il s’agit d’un sujet très passionné, je ne vais pas vous dire ce que j’en pense. Je vais simplement vous énoncer quelques faits. Des faits évidemment vérifiables que peut-être certains de vos conseillers ont omis de vous transmettre :

– Abbas a été élu Président de l’Autorité Palestinienne pour 5 ans en 2005 (il y a donc 12 ans). C’est comme si vous faisiez sauter les éléctions de 2022 pour être encore Président en 2029. Les français trouveraient surement cela normal.
– Abbas a déclaré dans un discours le 16 septembre 2015 (lien vidéo) : « Nous saluons chaque goutte de sang versé pour la cause de Jérusalem. ». Assurément un appel à la non-violence…
L’Autorité Palestinienne (dont Abbas est le Président) consacre 7% de son budget (budget provenant largement des aides européennes) à récompenser les terroristes et leurs familles. C’est pour Abbas « une obligation sociale inscrite dans la loi ». Encore une fois, surement un appel à la non-violence.
– Les terroristes palestiniens sont glorifiés. De nombreuses rues et même des écoles dans les territoires palestiniens sont appelées par leurs noms pour les honorer comme le terroriste Halabi qui a tué 2 hommes à Jerusalem, blessé la femme de l’un d’entre eux et leur fils de 3 ans, qui a maintenant une rue à son nom dans la ville de Surda-Abu Qash. Vous imaginez une rue Mohamed Merah ? Les manuels scolaires palestiniens et même leurs émissions pour enfants glorifient également le terrorisme.

Je suis convaincu de votre bienveillance et de votre sincère volonté de faire avancer la paix au Moyen Orient. C’est peut-être ce qui vous a poussé à prendre cette posture pour ne pas donner d’impression de parti-pris. Mais je n’ai aucun doute sur votre intelligence et votre pragmatisme. La responsabilité qui est la votre vous oblige – surtout si vous souhaitez réussir ce que vous entreprenez – à appréhender avec justesse et clairvoyance chaque sujet. Force est de constater que sur ce sujet, vous vous êtes trompé. Abbas n’est pas un homme de paix qui a « un engagement constant en faveur de la non-violence ». Il me paraît important que vous reveniez sur cette déclaration ou à défaut que vous preniez en compte les éléments pré-cités dans la suite que vous envisagez sur ce sujet.

Avec toute ma considération,

Frank-David Cohen

Tous derrière Macron

Macron-LePen

Les premières estimations permettent d’éliminer le cauchemar que l’on pouvait craindre : Le Pen VS Mélenchon. C’est donc un très grand soulagement.

La France aurait été grandie en nous proposant un deuxième tour Macron VS Fillon. Nous aurions eu enfin droit à un vrai débat projet contre projet que nous n’avons pas eu durant toute la campagne. Malheureusement c’est Marine Le Pen que nous aurons au 2e tour face à Emmanuel Macron le 7 mai.

J’aimerais m’adresser aux fillonistes ce soir et les rassurer. Même s’ils sont déçus, Macron est une réelle opportunité pour la France d’avancer et de se moderniser. Il n’est pas – contrairement à ce que vous croyez – la continuité de François Hollande.

Il y a de nombreuses intentions similaires dans les programmes économiques de Fillon et de Macron. Il y a aussi des idées très fortes propres au programme de Macron :
– Le droit au chômage pour les indépendants et les entrepreneurs ainsi que les salariés qui démissionnent
– L’intention d’introduire une part significative pour les législatives et au gouvernement de personnalités de la société civile.
– La volonté d’établir une véritable parité au gouvernement et pour les législatives.
– La suppression du RSI et l’allègement des charges patronales

Macron incarne une vraie rupture politique. Celle que la France souhaite comme elle l’a exprimé ce soir en éliminant le candidat LR et le candidat du PS.

Il est temps de se rassembler non pas pour faire un front républicain mais pour adhérer à un vrai projet qui vous ressemble plus que vous le croyez. Je suis convaincu que vous ne voulez pas pour la France d’un programme économique catastrophique (celui de Marine Le Pen) qui plongerait le pays dans une situation dangereuse. Soyons donc tous derrière Macron pour qu’il gagne le 7 mai.

Comment remplacer un filloniste par un ordinateur ?

idiot-robot-660x330

Stephen Hawking l’a prédit : « l’intelligence artificielle pourrait mettre fin à l’humanité ». Il n’a rien dit sur la « bêtise artificielle ». Voilà donc un petit tuto pour programmer rapidement un filloniste sur un ordinateur. Ne perdez pas de temps à parler avec un filloniste, tout est là.

#Les costumes
IF « Il s’est fait payer pour 50 000€ de costumes par un ami » THEN
« Et alors ? » AND « Il est le seul qui peut redresser la France »
OR
« Il les a rendus après les avoir portés » AND « Il est le seul crédible »
OR
« Tout le monde fait ça » AND « Il a l’épaisseur d’un vrai Président ».

#Macron
IF « Je vais voter Macron » THEN
« Sa femme est vieille » AND « Il est la marionnette de François Hollande »
OR
« Sa femme est vieille » AND « Il ne pourra pas gouverner »
OR
« Sa femme est vieille » AND « Il n’a pas de programme »
OR
« Sa femme est vieille » AND « Il aura Robert Hue comme ministre ! »

#Le Pen
IF « Je vais voter Le Pen » THEN
« … »

#Mise en examen
IF « Il a tout de même été mis en examen » THEN
« C’est un complot de Drahi avec BFMacron »
OR
« C’est orchestré par les plus hautes sphères de l’état pour le faire tomber »
OR
« Tout le monde fait ça et comme par hasard il n’y a que lui dont on parle »
OR
« Notre démocratie est en danger »
OR
« T’as entendu parler du cabinet noir ? »

#Indécence
IF « C’est tout de même indécent de demander à une infirmière exténuée par son travail de travailler 39h pour le même salaire que 35h alors que l’on porte un costume qui coute l’équivalent d’un an de son salaire et que ça fait 30 ans que sa femme est payée à ne rien faire sur le dos du contribuable non ? » THEN
« Arrête d’être naïf » AND « Il nous faut de vraies réformes »
OR
« C’est un coup monté des médias à la botte de Hollande et de Drahi »
OR
« Tu parles comme cette hystérique de Angot »

#Islam
IF « Que va faire Fillon contre la montée de l’intégrisme et du communautarisme islamique alors qu’il a été Premier Ministre pendant 5 ans de 2007 à 2012 et que visiblement ça n’a pas été très efficace ?! »
THEN
« Fillon est le seul à incarner les valeurs de la République »
OR
« Fillon a de l’autorité »

#Mauvaise foi
« Macron est soutenu par des socialistes, il est socialiste » AND « Fillon est soutenu par Sens Commun mais n’a rien à voir avec eux. Il n’est pas responsable de ses soutiens »
OR
« L’un des proches de Macron a soutenu le BDS donc Macron = BDS » AND « Fillon a soutenu le Hezbollah mais c’était en 2015, il y a longtemps, ça ne compte pas »
OR
« Le canard enchainé est un torchon qui veut salir Fillon » AND « T’as vu dans le canard enchainé, ils disent que le PS va s’allier avec Macron ? »

Pourquoi je vais voter pour Emmanuel Macron

16426169_10154333918878575_2195562113801980008_n

Il y a 2 semaines, j’écrivais : « Pourquoi Macron peut devenir Président en mai si Valls est éliminé dimanche ». L’affaire Penelope Fillon n’avait pas encore eu lieu. À présent, alors que l’électorat de droite a des incertitudes sur son candidat, c’est le bon moment pour partager mes réflexions sur le sujet.

La gauche : c’était mieux avant

J’ai toujours voté à gauche jusqu’en 2007, jusqu’à ce que la gauche – ou du moins la majorité de la gauche – oublie certaines de ses valeurs fondamentales. Pour moi les gens de gauche étaient plus smart, pensaient aux autres, luttaient pour des causes justes. Mais un jour, la gauche s’est mise à prendre des postures, des caricatures de la gauche, peu importe que le combat soit juste ou non, si cette posture donne l’impression que l’on est humaniste, alors il faut la prendre. C’est une nouvelle gauche : la gauche du genre.

Cette gauche qui « n’aime pas les riches », mais qui se moque des plus démunis en les appelant des « sans-dents ». Cette gauche qui se dit proche du peuple mais dont la Ministre Delphine Batho occupait un HLM au détriment d’une famille réellement dans le besoin. Cette gauche dont le Ministre censé lutter contre la fraude fiscale possède lui-même un compte en Suisse. Cette gauche qui stigmatise les entrepreneurs en les diabolisant sans réaliser le mal qu’elle fait aux salariés qu’elle est censée défendre.

Cette gauche du genre – parfaitement incarnée aujourd’hui par Benoit Hamon – pactise en plus avec le diable quitte à oublier ses valeurs, notamment de laïcité, pour gagner des voix. C’est rédhibitoire. C’est cette gauche, même si je me reconnais dans certains de ses combats comme le mariage pour tous ou l’écologie, qui n’aura plus jamais mon vote.

La droite : c’est comme avant

Depuis c’est donc le plat de droite que je mange mais je dois avouer que je ne le digère pas toujours tout très bien. Même si, aussi absurde que cela puisse paraitre, on ne peut que constater aujourd’hui que la droite catho conservatrice défend mieux la laïcité que la gauche, mais il faut avaler avec les Morano, les Boutin et la manif pour tous, blurp.

Pour remplacer Sarkozy – qui était bien plus moderne malgré toute la détestation qu’il a suscité – cette droite là a choisi Fillon comme candidat. Retour donc vers une vieille droite conservatrice à l’ancienne. Et je ne parle même pas de l’affaire Penelope Fillon. Pour moi, c’est non.

Avec Macron, balle au centre ? Non, pas du tout.

Avec Macron, nous ne sommes pas au centre. Nous sommes là où le bon sens doit être. Economiquement libéral, moderne et pleinement capable de comprendre les enjeux du monde d’aujourd’hui, en rupture sur l’approche de la politique et responsable sur les questions de société. Je prends le pari que Macron connait le prix du ticket de métro, du pain au chocolat et qu’il connait Blablacar et Le Bon Coin.

Je cherche ce que je pourrais reprocher à Macron. Sincèrement à part ses cris en meeting et sa tirade sur Trump « l’américain » qui étaient un peu gênants, je suis en phase avec tout ce qu’il dit.

Voilà en vrac, quelques idées fortes de Macron qui me donnent envie de voter pour lui :
Sa position sur la laïcité
– Sa manière totalement en rupture de permettre à tout ceux qui le souhaitent de s’investir en politique dans son mouvement et de le représenter aux législatives
– Son souhait d’une totale parité pour les candidats qui représenteront En Marche ! C’est un vrai féministe dans le sens noble du terme.
– La suppression du RSI et l’allègement des charges patronales
– L’accès à la culture pour les jeunes
– Sa position ferme contre le boycott d’Israël (exprimée à nouveau au Liban il y a quelques jours)
– Le fait qu’il ait salué le courage de Simone Veil, ce qui tranche avec les propos de Fillon qui disait « qu’à titre personnel » il était contre l’avortement (même s’il ne remettrait jamais en cause le droit à celui ci).

Il dévoile petit à petit l’ensemble de son programme. Les premières idées sont convaincantes et le bon état d’esprit et les bonnes valeurs sont là. Macron incarne non seulement ce que la gauche moderne aurait du être mais il va plus loin, il incarne une vraie rupture politique. Personnellement, je marche.

 

Plus d’informations sur ce qu’Emmanuel Macron a dit à Lyon hier : http://www.lefigaro.fr/elections/presidentielles/2017/02/04/35003-20170204LIVWWW00092-en-direct-meeting-macron-a-lyon-discours-et-analyses.php

Pourquoi Macron peut devenir Président en mai si Valls est éliminé dimanche

macron_4

Si les élections étaient perçues par les électeurs comme un jeu d’échec, que l’on soit pour François Fillon ou pour Marine Le Pen, il faudrait clairement aller voter dimanche pour Manuel Valls et ainsi éliminer Benoît Hamon de la primaire socialiste. De la même manière si l’on est pour Emmanuel Macron, c’est pour Benoît Hamon qu’il faudrait glisser un bulletin dimanche prochain. Voilà pourquoi :

Hypothèse 1 : Hamon gagne la primaire, Valls est éliminé

Lors de la présidentielle, la gauche de la gauche sera répartie entre Mélenchon et Hamon qui feront tous les deux un score médiocre.
Emmanuel Macron récupèrera alors la majeure partie de la gauche restante ainsi que le centre et même le centre-droit qui refusera de voter pour François Fillon qu’il estime trop conservateur.
Avec cet électorat qui va de la gauche au centre droit, Emmanuel Macron a une réelle chance de dépasser le candidat prévu par les sondages comme futur 2e : à priori François Fillon mais peut-être aussi Marine Le Pen (ils sont au coude à coude autour de 25%).

a) Un second tour Marine Le Pen / Emmanuel Macron
Si Macron dépasse Fillon au premier tour et se retrouve face à Marine Le Pen au second, il l’emportera à coup sûr. Les électeurs de gauche voterons pour lui sans se poser de question et les électeurs de droite pour la très large majorité également. C’est cependant probablement face à lui que Marine Le Pen fera son meilleur score au second tour, ce qui explique pourquoi elle souhaite tant se retrouver face à Macron.
=> Macron sera élu.

b) Un second tour François Fillon / Emmanuel Macron
Si Macron dépasse Marine Le Pen au premier tour et se retrouve face à François Fillon au second, il l’emportera aussi très probablement. Les électeurs de gauche voteront pour lui, là encore, sans se poser de question et les électeurs du centre-droit aussi majoritairement. Le report des électeurs du FN ne sera pas du tout automatique et la dynamique autour d’un Macron « surprise du premier tour » jouera en sa faveur.
=> Macron sera élu

Hypothèse 2 : Valls gagne la primaire, Hamon éliminé

Si Valls gagne la primaire, étant donné qu’il est positionné sur une ligne politique proche de celle de Macron, il risque de partager avec lui – lors du premier tour de la présidentielle – le score de la gauche.

La gauche de la gauche sera rassemblée autour de Mélenchon qui fera un score honorable. La gauche et le centre-gauche se répartiront entre Valls et Macron et le centre-droit ira sur Macron. Macron fera donc un meilleur score que Valls mais ce score sera largement insuffisant – affaibli par la présence de Valls – pour se hisser à la 2e place qu’il laissera à Fillon ou MLP selon l’ordre des résultats de ces deux candidats. Nous aurons donc un deuxième tour Fillon / Le Pen avec une victoire nette de Fillon.
=> Fillon sera élu.

Si Benoît Hamon gagne la primaire socialiste dimanche prochain, Emmanuel Macron a donc une réelle chance de gagner la présidentielle. Si Valls gagne alors Macron sera 3e après Le Pen et Fillon. Le seul paramètre qui peut tout faire basculer est la décision de François Bayrou…. Nan je rigole : 0 impact, 0 influence. C’est ce qu’on appelle en probabilité « un événement indépendant ».

Que vous soyez pour Macron, Fillon ou Le Pen, vous savez donc pour qui aller voter dimanche à la primaire de la gauche. Sortez les popcorns !