Vous nous faites chier avec vos cagnottes !

Capture d’écran 2015-05-17 à 12.02.47

Plusieurs semaines se sont écoulées depuis la dernière invitation que j’ai reçue pour participer à une cagnotte donc je peux le dire sans froisser personne : VOUS NOUS FAITES CHIER AVEC VOS CAGNOTTES DE MERDE.

A chaque fois que je reçois une invitation, il faut le dire, dans la majorité des cas, c’est du racket organisé ! La cagnotte a d’emblée quelque chose de problématique : c’est cet affichage de qui a donné quoi (même quand on le cache, celui à qui on fait le cadeau le sait lui). En gros si t’es dans la deche et que tu veux faire un petit cadeau, tu passes pour un rat. Non seulement c’est un effort pour toi quand t’es ric rac, mais en plus on risque de te faire la gueule. Quand tu peux mettre un peu plus, assurément tu te sens obligé de mettre le paquet, surtout quand les premiers (souvent initiateurs de la cagnotte, mettent d’emblée le paquet histoire de donner le ton pour les autres). Mais ça n’est pas le pire. Le pire c’est ça :

Le Top 3 des cagnottes de merde :

Numéro 3 : La cagnotte pour un anniversaire dans un bar où tu vas payer tes verres
Un grand classique. Les plus délicats te diront à l’arrivée dans le bar que tu payeras ton mojito à 9 euros au lieu de 10. Au final tu te fais bien enfler. D’abord une soirée d’anniversaire dans un bar, c’est toujours moins convivial mais en plus celle là va te couter un bras en plus de la cagnotte du racket préalable.

Numéro 2 : La cagnotte pour un anniversaire au restaurant où chacun paye sa part
Alors là c’est le jackpot. Comme tous les boeufs, tu passes à la caisse de la cagnotte du racket avant et après c’est le drame. Au restau tu commandes normalement et les autres se lâchent grave. Vin, champagne, où sont les poulardes et les cailles, ces amuses-bouches m’ont mis en appétit ! Tu te dis chacun ses moyens. Au moment de l’addition : « bah on partage » ! Et pire « toi c’est ton anniversaire, tu payes pas ». Alors là d’un coup, tu viens de vivre le plus grand gang bang de ta vie.

Numéro 1 : La cagnotte pour quelqu’un qui ne fête même pas son anniversaire et qu’on ne connait que de loin.
Croyez le ou non, je l’ai déjà reçue celle là ! Une meuf que je connais du primaire et que je n’ai quasiment jamais revu depuis. Son mec fait une cagnotte et propose à tous ses amis Facebook de passer à la caisse. Je cherche le lieu et la date de l’anniversaire : que dalle. Juste la cagnotte, chouette. Merci de m’avoir prévenu que c’était le dernier jour et surtout merci pour le smiley !

Capture d’écran 2015-05-17 à 12.10.47

En conclusion : Petite leçon de savoir-vivre
Vous voulez faire une cagnotte sans passer pour des enfoirés ? Alors recevez les gens chez vous et donnez leur à manger ET à boire, c’est un minimum avant de demander du fric aux invités. Merci.

Pour finir, sachez que je suis né fin juillet donc personne n’est jamais là pour mon anniversaire. Avoir des amis, ce sont des droits mais aussi des devoirs :
https://www.leetchi.com/c/anniversaire-de-frank-david

 

Hidalgo transforme Paris en une ville de célibataires riches

viewmultimediadocument

Aujourd’hui le stationnement résidentiel triple à Paris. Il passe de 3,25€/semaine à 9€/semaine. Le samedi devient payant et la gratuité du mois d’aout est supprimée. La carte de stationnement résidentielle qui était gratuite devient payante : 45€/an. En gros, le budget annuel pour stationner sa voiture quand on est parisien passe de 156€ à 513€, soit plus du triple. Une augmentation de près de 30€/mois.

Le grand argument de ceux qui soutenaient Delanoë et maintenant Hidalgo consiste à dire que les automobilistes n’ont qu’à se passer de leur voiture. Avec cet argument, tout est donc permis, on peut persécuter l’automobiliste, le racketter sans même se poser la question de savoir POURQUOI il a une voiture.
Voiture = Confort = riche :  il n’à qu’à payer ! La réalité est pourtant bien différente…

Personnellement ma voiture sert à 2 choses :
– La semaine, ma femme s’en sert pour récupérer tous les produits frais du jour pour son restaurant, je me déplace personnellement en autolib ou en velo.
– Le week-end, pour se déplacer en famille, avec mon fils qui est encore petit (je vous défie, Anne Hidalgo, de prendre les transports une journée avec un bébé et une poussette, et je ne parle pas des fauteuils roulants. A part la ligne 14, c’est tout simplement impraticable!).
Quelles sont les solutions alternatives que vous proposez ? Aucune… Je fais donc partie de ceux à qui vous volez 30€ de plus par mois depuis ce 1er janvier.

Avec la circulation parisienne, le cout de l’essence, la galère pour pouvoir stationner (surtout depuis que la gauche a supprimé plus de 85 000 places à Paris) qui continue à utiliser sa voiture parce que c’est plus confortable ? Quand on utilise une voiture, Madame Hidalgo, c’est qu’on n’a pas le choix. Famille avec enfants en bas age, représentants, agents immobilier, etc, la majorité des automobilistes qui sont en voiture à Paris n’ont pas le choix et ce ne sont pas les plus riches. Ce sont ceux qui n’ont pas le choix. C’est à ces gens là que vous extirpez de l’argent, que vous retirez encore un peu plus de pouvoir d’achat. Quelle ironie pour une personne de gauche qui prétend proposer une politique plus juste et plus équilibrée.

Finalement cette « reforme » est à l’image de toute la gauche. Un parti d’hypocrites qui ne fait pas moins de cadeaux aux riches depuis qu’il est au pouvoir mais qui fait plus de sales coups à ceux qui galèrent. Il ne reste que les célibataires bobos qui peuvent vivre à Paris. Honte à vous !